Compléments vidéos

 

Les épaves de scapaflow

Scapa Passion, une vidéo réalisée par François Beaumont et Tursiops Aventures. Expéditions sur les épaves mythiques de la flotte de guerre allemande sabordée à Scapa-Flow (Ecosse), le 21 juin 1919.

Le Donator

Le Togo

Le principale attrait du Togo concernant la faune et la flore sont les immenses gorgones rouges qui l’ont colonisé. Celles-ci font parfois un mètre de largeur et lui donne un aspect fantomatique. Elles sont parfois si dense qu’il faut trouver un autre passage pour visiter les coursives du navire. Les cales dissimulent quelques congres. On fait la plongée parmi des nuages d’anthias et de castagnioles surveillés de près par des dentis.

 

L'Espingole

France - Sainte Maxime. A l'origine, le contre-torpilleur a dû couler droit sur sa quille, puis il s'est très légèrement penché sur tribord. Sous le poids des ans et les agressions de quelques tentatives de renflouement malheureuses, le tiers avant s'est séparé du reste de la coque et s'est carrément couché sur le sable. En avant des chaudières, le bateau a basculé de 90° et il semble que les tôles du bordage se soient mieux conservées.

 

Le Grec

L'U 976 (Saint Nazaire)

L'épave du sous-marin U-976 a été découverte en 1993, à 30 milles au large de Saint-Nazaire, après qu'un chalutier y ait perdu son chalut. Elle repose par soixante mètres de fond, à plat sur le sable et légèrement penchée sur tribord. Le site est en très bon état. Le panneau d'accès est ouvert sur le pont, ainsi qu'à l'avant, le sas de chargement des torpilles. Une grande brêche, présente à l'avant du kiosque et causée sans doute par l'impact sur le fond, permet de pénétrer dans le central. L'étrave et la poupe sont bien conservées, les hélices sont conservées mais les deux gouvernails brisés.

 

L'U 171 (Ile de Groix)

L'épave repose par une quarantaine de mètres de profondeur, à plat quoique légèrement penchée sur tribord. Le site est inégalement conservé, la double coque extérieure ayant entièrement disparu, tout comme la totalité de la partie avant, sectionnée immédiatement à l'aplomb marquant l'extrémité avant du poste central.

Diaporama sur le Salaam Express

Diaporama sur le Salem Express. Ce Car-Ferry Egyptien sombre dans la nuit du 15 décembre 1991 à proximité du port de Safaga sur la Mer Rouge. Il transporte nombre de pélerins de retour de la Mecque. Le capitaine, expérimenté, coupe au plus court pour rejoindre le port de Safaga ; à travers un étroit couloir entre les récifs. Cette nuit là, il estimera mal sa route et heurtera le récif Hyndman. L'eau s'engouffre rapidement par l'avant et le navire sombre en quelques minutes. Il y aura de nombreuses victimes. Les rescapés devront rejoindre la cote à la nage... Quinze années après le naufrage, c'est toujours avec un sentiment particulier que l'on effectue cette plongée. Bien sur, la plupart des épaves de par le monde comportent leur lot de victimes et de drames. Mais ici pas question d'oublier ce qui s'est passé. De multiples objets de la vie quotidienne des passagers vous ramènent à la réalité : valise, chaussure, poste de radio. Je n'ai pas photographié ce type de détails qui n'apportent rien et relèvent plus à mon sens du voyeurisme. L'épave reste imposante. L'avant est enfoncé, déformé, c'est la première diapo. Le pont tribord, celui à proximité du sable est dans un grand désordre de cables, canot de sauvetage, chandeliers. La poupe avec ses deux hélices et le gouvernail commence à se recouvrir d'éponges. Dernières diapos au milieu du pont, à mi-profondeur. Les cheminées avec un grand "S" et le nom de Salem Express colonisé par les coraux.

 

Messerschmitt et chaouen

 

Vidéos extraites de :

Scuba Channel